Qu’en est-il des douleurs liées au cycle ?

Gaëlle Baldassari, coach et formatrice au service du leadership et des femmes et auteur de livre "Kiffe ton cycle" nous explique dans son livre que pour aider l’endomètre à se détacher, puis à s’évacuer, l’utérus se contracte à l’image de ce qui se passe lors de l’accouchement, mais en moins fort. Ces contractions peuvent être gênantes, dérangeantes, mais elles ne devraient pas être douloureuses.

 

Astuces pour apaiser ces désagréments :

·· Boire de l’eau (pour hydrater le muscle et apaiser l’inflammation).

·· Mettre du chaud (bouillotte, couverture autour du ventre et du dos, bain ou douche chaude).

·· Faire de l’exercice doux afin de mettre le bassin en mouvement (respiration, marche, étirements).

·· Limiter les excitants (thé, café).

·· Lever le pied, calmer le rythme (nous en reparlerons).

·· Avoir des orgasmes (eh oui, c’est peu connu, mais le plaisir est un moyen très efficace pour stopper les douleurs, pourquoi s’en priver ?).

 

Les antalgiques et anti-inflammatoires peuvent aussi faire de l’effet, mais attention, les médicaments ne sont pas dénués d’effets secondaires. Toutes ces solutions peuvent paraître dérisoires au regard des douleurs ressenties.

 

EST-CE DANS LA TÊTE QUE ÇA SE PASSE ?

 

« Les examens sont formels : vous n’avez rien, ou plutôt tout va bien. Détendez-vous, pensez à déstresser un peu et puis, vous savez, les douleurs tout le monde en a. » Combien de femmes ont entendu ça et ont intégré qu’il était normal de souffrir pendant leurs règles (parfois même le martyre) ?

 

Le rapport à la douleur est très personnel et les chercheuses Nicole Jaunin-Stalder et Claudia Mazzocato notent que : « La plupart des gens, soignants inclus, pensent que les femmes supportent mieux la douleur que les hommes." C’est pourtant l’inverse en ce qui concerne le seuil de tolérance à la douleur.

 

POURQUOI LES FEMMES SOUFFRENT-ELLES PENDANT LEUR CYCLE ?

 

Le rapport sur l’errance diagnostique dans les maladies rares indique qu’on met plus de temps à nommer les maladies chez les femmes et les enfants que chez les hommes.

 

Pour l’endométriose par exemple, maladie qui touche environ 10 % des femmes et qui crée des souffrances importantes, EndoFrance estime qu’il faut 7 ans en moyenne pour que la maladie soit diagnostiquée alors que 70 % des malades souffrent de douleurs invalidantes.

 

Ne doutez pas de vous-même, continuez à chercher même s’il vous faut rencontrer de nombreux médecins. Dans tous les cas, ne lâchez rien, il n’est pas normal de souffrir le martyre à chaque cycle.

 

 

 

Livres/Auteurs liés TUTO

Tutos Actualites