FAIRE LA SIESTE : bonne ou mauvaise idée ?

Dans son ouvrage "En finir avec les troubles du sommeil", Marina Carrère d'Encausse répond à la question : "FAIRE LA SIESTE : bonne ou mauvaise idée ?" .

Au bureau, dans sa voiture, sous un arbre… ou encore mieux, dans son lit : faire la sieste est une bonne manière de récupérer du manque de sommeil. Si elle nous évoque les vacances, elle devrait pourtant être quotidienne, car ses bienfaits ne sont plus à démontrer.


UNE BAISSE DE VIGILANCE

La sieste tient son nom par ellipse du latin « hora sexta », la sixième heure du jour. Entre midi et 15 heures, nous connaissons tous une petite baisse de régime, souvent juste après le déjeuner. Rien à voir avec la digestion, cette baisse de vigilance est due à une diminution de notre température corporelle, le petit creux du début d’après-midi de notre rythme circadien.

La sieste a eu longtemps mauvaise réputation, ses adeptes étaient considérés comme des fainéants. Mais depuis quelques années, elle a trouvé de nombreux partisans, des bars à siestes s’ouvrent dans les grandes villes et certaines grandes entreprises aménagent même un espace sieste pour leurs salariés.

 

LES BÉNÉFICES DE LA SIESTE

L’avantage de la sieste est de recharger les batteries dans un laps de temps assez court, et de retrouver ainsi de l’énergie et de la productivité pour attaquer la deuxième partie de la journée. Si nous sommes en déficit de sommeil, elle permet de restaurer une bonne vigilance.

Autre avantage pour notre santé, le risque de maladies cardiovasculaires est réduit de moitié quand nous faisons une à deux siestes par semaine.

 

COMMENT FAIRE LA SIESTE ?

Il faut privilégier les siestes courtes, entre vingt et trente minutes, pas trop tard dans la journée, avant 15 heures, pour ne pas empiéter sur la nuit suivante. Si nous dormons plus de trente minutes, nous rentrons dans une phase de sommeil profond. Nous avons alors du mal à nous réveiller, c’est ce qu’on appelle l’« inertie de sommeil ». De plus, une sieste trop longue diminue la pression de sommeil. Le soir venu, notre propension à nous endormir rapidement est diminuée car la pression de sommeil n’est plus suffisante. C’est le cas également si nous faisons une courte sieste mais trop tard dans l’après midi ou dans la soirée. Dans ces deux cas, le bénéfice de la sieste est perdu car la nuit suivante sera raccourcie.

 

ET LA GRASSE MATINÉE ?

Rattraper le dimanche matin le sommeil en retard n’est pas toujours un bon calcul. D’abord parce que les heures de sommeil en plus, celles après 8 heures du matin, ne seront pas forcément de bonne qualité. Votre horloge biologique ne peut pas absorber plus de deux heures de décalage entre votre heure de lever de la semaine et celle du week-end. De plus, un lever trop tardif le dimanche peut retarder votre heure de coucher le dimanche soir : se lever à 7 heures le lundi matin sera alors difficile et il vous faudra deux ou trois jours pour vous remettre dans le rythme de la semaine…

 

QUE FAIRE APRÈS UNE NUIT BLANCHE ?

Si l’on a pu tout de même aller dormir au petit matin, il est préférable ensuite de ne pas se lever après 11 heures et de faire une courte sieste en début d’après-midi, pour ne pas trop décaler l’heure du coucher du soir suivant. Cette méthode est aussi à utiliser en cas de décalage horaire.

 

La sieste flash

Bien connue des pilotes d’avion et des navigateurs, la sieste flash est à la portée de tous. Elle dure entre deux et cinq minutes.


Si vous le pouvez, fermez les stores, éteignez la lumière, coupez votre téléphone.


Vous pouvez rester assis, jambes et bras décroisés. Concentrez-vous sur votre respiration, fermez les yeux, inspirez et expirez lentement cinq à dix fois. Laissez venir les bâillements. Vous pouvez soit programmer votre réveil sur votre téléphone, soit tenir un trousseau de clés (ce serait la technique de Salvador Dalí). Quand vous êtes proche du sommeil, vos muscles se relâchent, vous lâchez les clés, et hop ! le bruit vous réveille.

Livres/Auteurs liés TUTO

Tutos Actualites

Sachets de thé réutilisables
08 - 04 - 2020
Grâce à Adeline Solignac alias
Des broderies végétales
08 - 04 - 2020
Grâce à Adeline Solignac alias
Un cadre fleuri
08 - 04 - 2020
Grâce à Adeline Solignac alias
© Shutterstock
10 - 05 - 2022
Dans son ouvrage "J'attends bébé avec la sophrologie", Carole Serrat, sophrologue e
© Fanny Cortade
19 - 04 - 2022
Dans son ouvrage "La Beauté énergétique", Mayia Alleaume nous enseigne comment entreten
24 - 03 - 2022
Dans son ouvrage "En finir avec les troubles digestifs", Marina C